ALIFLAMIM

ALIFLAMIM

Le jeûne du Ramadan

Le Ramadan (en arabe رَمَضَان Ramadān) est le 9e mois du calendrier musulman. C'est le mois pendant lequel les musulmans pratiquent un jeûne ou sawm (صَوْم saoum). En français, Ramadan désigne plus souvent le jeûne lui-même que le mois.

L'obligation de jeûner a été instaurée pour les musulmans dans la seconde année de l'Hégire par la révélation du verset suivant: « O vous qui croyez, le jeûne [as-Siyâm] vous est prescrit comme il l'a été à ceux qui vous ont précédé, ainsi atteindrez-vous la piété. » Coran 2:183 (Chapitre Al-Baqarah, verset 183)

                 Termes coraniques désignant le jeûne


Deux termes coraniques de la même racine sont utilisés pour désigner le jeûne : Sawm et Siyâm.
- le premier terme -utilisé une seule fois dans le Coran- se rapporte au jeûne en tant que tel ou jeûne d'initiative et mis en rapport avec le jeûne de Marie (Coran, XVIX, 26) .
- le deuxième terme se rapporte au jeûne d'obligation et désigne le mois de Ramadan, quatrième pilier de l'Islam :
«Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyam [le jeûne] comme on l'a prescrit à ceux avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété» (Coran II, 183)
rite universel, présent dans toutes les Traditions et visant à rétablir l'homme dans sa pureté originelle.

                              Quelques Explications


Ce terme « Ramadan » exprime l'Unité principielle dans la succession temporelle du jour et de la nuit. Le mois qui lui correspond est celui de la "descente du Coran" (Coran II, 185) qui s'est opérée durant la "Nuit de la valeur" (Laylat al-Qadr).qui est "meilleure que mille mois"(Coran XCVII, 1-5) car suspendue au-delà du temps.
"Durant celle-ci descendent les Anges et l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est Paix jusqu'à l'apparition du jour" (Coran XCVII, 1-5). Cette descente est Paix : Grâce divine qui rétablit la pleine conformité de ce monde (ad-dunyâ), avec l'autre monde (al-âkhirah) duquel il tire son sens.
Le jeûne sera donc remontée et lumière, afflux de bénédictions.

Le jeûne signifie s'abstenir, renoncer à, s'interdire, se taire. Le jeûne est abstinence, abandon d'un acte ; contrairement à toutes les oeuvres, il ne peut être vu que de Dieu. Il vise la purification du cœur par une victoire sur les désirs. Dans le jeûne, l'ordre divin contredit l'ordre de la nature puisqu'il n'est pas dans la nature animale de l'homme de jeûner. En tant que le jeûne contrarie cette nature, il revêt, si l'on peut s'exprimer ainsi, la nature divine, sans besoins. C'est un amoindrissement en vue d'une élévation.

Aussi peut-on observer plusieurs degrés dans le jeûne :
-Le premier degré, modalité commune, est l'abstention des désirs du ventre et du sexe qui se manifeste par l'interruption volontaire du rythme vital : boire, manger, coïter.
- Le deuxième degré, outre l'interruption du rythme vital, est l'abstention des désirs de l'âme par la maîtrise du regard, de la langue, de l'ouïe, des membres ;
- Le troisième degré est pure abstention. Un hadith précise : "Tout acte du fils d'Adam leur appartient sauf le jeûne car celui-ci est à Moi et c'est Moi qui rétribue par lui…" (Coran III, 169). Il peut donc s'agir d'une totale disponibilité extérieure et intérieure, quand l'âme est purifiée de tout ce qui est autre que Dieu. Quand ce jeûne s'empare de l'être tout entier, qui sera donc présent ? Si ce n'est Dieu "plus près de l'homme que sa veine jugulaire" (Coran 50, 16)!

Mais comme a dit le Prophète (saws) : « Combien de jeûneurs qui n'ont au cours de leur jeûne que la faim et la soif »!

            Valeur du mois de Ramadan selon la Sunnah

 

«Si les serviteurs savaient quelle est la valeur du mois de Ramadan, ils souhaiteraient que l'année entière le fût ». (Bayhaqi)

« Lorsque le mois de Ramadan commence, les portes des cieux s'ouvrent, celles de l'enfer se ferment et les démons sont enchaînés » (Boukhari, 59-11, 9)

C'est dire l'importance de ce mois béni ! On ne doit pas seulement s'abstenir des besoins vitaux mais rivaliser dans les bonnes œuvres et la générosité.

«Le Ramadan est venu à vous! C'est un mois de bénédiction. Dieu vous enveloppe de paix et fait descendre la miséricorde. Il décharge des fautes et Il exauce les demandes. Dieu vous regarde rivaliser d'ardeur dans ce but et il se vante de vous auprès de Ses anges. Montrez à Dieu le meilleur de vous-mêmes, car est bien malheureux celui qui est privé de la miséricorde de Dieu, Puissant et Majestueux!». (Ibn Majah)


«C'est le mois de la patience, et la récompense de la patience est le Paradis. C'est le mois du don. C'est un mois dans lequel les ressources du croyant augmentent. Un mois dont le début est miséricorde, dont le milieu est pardon et la fin affranchissement du feu de l'Enfer». (Bayhaqi)


«La meilleure charité est celle accomplie pendant le mois de Ramadan» (Tirmidhi)

«J'en jure par Celui entre les mains de Qui est ma vie, le relent de la bouche du jeûneur est plus agréable à Dieu que l'odeur du musc : « le jeûneur renonce pour moi à sa nourriture, à sa boisson, à (l'assouvissement de) sa passion charnelle : Je le récompenserai, lui et ses bonnes actions au décuple » (Boukhari 30- 2)

Sources: http://islam-c-ma-vie.over-blog.com

               http://aminour.unblog.fr/



20/09/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres